Les 12 Points à vérifier et 1 erreur à ne pas commettre pour ne jamais rater vos  photo 360°

 ou presque....

 

Des réglages de base pour ne jamais rater vos photo 360°, une belle promesse, ou, une vaste blague ?

Un point de départ pour certain, un piège pour d’autre, à vous de voir. Rien d’absolus, juste un pense bête, histoire de l’être un peu moins....

L’ensemble des photographies que l’on doit réaliser afin de créer une photo 360°, doivent  être  le plus homogène possible.

Il convient,  à la prise de vue, de choisir, les réglages de votre appareil, et de les appliquer à l’ensemble des photographies, nécessaires, à la réalisation de vos panoramiques.

creer-une-visite-virtuelle.com_les-12-points-a-verifier-pour-ne-jamais-rater-vos-photo-360-ou-presque

Les 12 Points à vérifier

  1. Mesure de la lumière

    il s’agit ici de trouver une exposition optimale que l’on pourra exploiter en post-traitement, il faut pour cela, analyser l’ensemble de la scène et en fonction de la dynamique du capteur votre appareil (capacité du capteur à encaisser une amplitude lumineuse importante) définir une exposition moyenne qui conviens a l’ensemble des photos.

    En cas d’une amplitude lumineuse trop forte, sur des sujet très contrasté, des contre-jours, par exemple,  il vous faudra avoir recours au «bracketing d’exposition».

    Le bracketing d’exposition est un mode de prise de vue semi-automatique qui consiste en un seul déclenchement à réaliser une série de photographies à des expositions différentes, en variant, la vitesse d’obturation.

  2. Le Mode d’exposition

    Appelée selon les différents fabricants, mesure évaluative, matricielle ou encore multizone, c’est la mesure par défaut de votre appareil.

    Votre appareil, va découper le champ, en zone, puis calculer la luminosité des zones en question, et enfin, comparer le résultat à une base de donnée de condition similaire.

    Cette mesure donne d’excellents résultats, certes, un peu terne, qui nécessite quelques ajustements en post-traitement, c’est la mesure à privilégier.

  3. Mode Manuel

    Pour garantir une parfaite homogénéité entre toutes vos photos, débrayez, tous les automatismes présents sur votre appareil.

    Faites éventuellement votre exposition en mode priorité à l’ouverture, (Av ou A), puis basculer en mode manuel.

  4. La Focale (si vous avez un zoom...)

    la perspectives ne doit surtout pas changer, la position de la pupille d’entrée ne doit pas changer, la focale doit rester identique.

  5. La distance de mise au point

    En fonction de votre longueur focale et de votre ouverture, faite votre mise au point à l’hyperfocale, pour obtenir une profondeur de champ optimale entre l’objet le plus proche et le plus éloigné, dans votre scène.

  6. L’ouverture

    L’ouverture doit également rester constante, choisissez une ouverture pour obtenir une profondeur de champ suffisante.

  7. La vitesse

    ici, deux cas de figure:

        •vous optez pour le «bracketing d’exposition» , dans cas c’est la seule variable de l’équation. Les différentes exposition sont obtenues en changeant la vitesse d’obturation.

        •vous optez pour une prise de vue unique, dans ce cas la vitesse d’obturation doit rester identique à l’ensemble des photos.

  8. La sensibilité

    Pour de garantir niveau de bruit numérique comparable, La sensibilité doit également rester identique,

    Débrayez également les options de réduction de bruit de votre appareil.

  9. Autofocus

    Faites éventuellement votre mise au point avec l’autofocus, sélectionner, le collimateur central, faite votre mise au point, puis basculer en mode Manuel.

  10. Stabilisation

    Désactiver le système de stabilisation de votre appareil photo ou l’objectif.

  11. Flou de bougé de L’appareil

    Pour éviter tout risque de flou de bougé, relever le miroir de votre reflex et utiliser le retardateur de votre appareil, ou opter pour le déclenchement à distance.

 

Une erreur à ne pas commettre

  1. la mémorisation de l’exposition.

    Selon la marque de votre appareil, l’exposition, la balance des blancs voire même l’autofocus peuvent être mémorisées, toutes les photos que vous prenez après cette mémorisation aurons les même réglages.

    La commande parfaite pour le panoramiste, malheureusement, dans la plupart des cas, cette commande implique, le maintiens de la touche enfoncée lors de la prise de vu, déstabilisant l’appareil et augmentant le risque de flou de bougé.